Connaissez-vous l’origine de ces boîtes/applis à succès ?

Dans l’univers des startups, des expressions comme « tester le business model » ou «pivoter » s’échangent aussi banalement que le célèbre « une baguette pas trop cuite » chez la boulangère du coin de la rue. Si c’est si banal que ça, ça doit être que parfois ça marche… Alors j’ai rassemblé mes souvenirs pré-2013, fait 2-3 recherches, et vous ai retrouvé les origines de quelques uns de plus gros succès d’aujourd’hui.

1. Amazon

On commence par THE boss. Normal.

Amazon_premier_logo

Vous vous en souvenez ou connaissez la légende, les débuts d’Amazon c’était la vente de livres en ligne. Et je peux vous dire un truc : c’était totalement disruptif à l’époque (si si, vraiment !). Alors que personne n’imaginait pouvoir se passer de l’expérience qui consiste à feuilleter un livre avant de l’acheter, Jeff Bezos crut dans le modèle et lança sa librairie en ligne.

Difficile à se remémorer aujourd’hui, mais c’est progressivement qu’Amazon étendit ses domaines d’activité, en commençant par les plus logiques et conjoints au départ (les CD, quand on achetait encore des CDs…) pour progressivement étendre ses rayons jusqu’à l’offre qu’on connaît aujourd’hui, et qui on le sait est en perpétuelle mutation pour s’étendre encore plus demain.

Histoire-Amazon-logo

2.Shazam

logoshazamRestons dans la culture et parlons musique.
Plus ancienne qu’on ne le pense, Shazam a été lancée au début des années 1990 sur le principe de la reconnaissance audio. Point de smartphone à l’époque ni même de portable, il convenait d’appeler un numéro pour connaître le titre de la chanson en train de passer.
Puis, avec le smartphone, il y eut une époque où on lançait son appli, prenait sa plus belle voix de crécelle, et chantait le refrain à son téléphone. Des fois ça marchait, des fois… bah non ! T’avais beau trouver que ton interprétation était hyper fidèle à l’original, Shazam répondait qu’il ne connaissait pas le titre. Vexant. Fast forward vers la version qu’on connaît tous aujourd’hui. Mais j’avoue, une ou deux fois par an, j’aimerais bien pouvoir chanter à mon tél pour qu’il me dise c’est quoi ce titre.
Ok les gars : qui le lance ? #BusinessOpportunity

3.YouTube

Dur à croire, mais au départ YouTube était destiné à être un site de video dating online. Le slogan du site était même « tune it, hook up », qu’on peut grossièrement traduire par « connectez vous et connectez-vous ». Quand on voit le look&feel de la photo de l’époque, on voit qu’on n’était pas dans l’over subtil et on dirait qu’ils ont frôlé une toute autre destinée… Youtube débuts

Sentant le potentiel qui existait en hébergement de vidéos, les fondateurs ont rapidement pivoté le modèle pour vendre leur société seulement 1 an après sa création 65 milliards de dollars à Google (en 2006).

4.Flickr

Flickr est née d’une plateforme de jeux de rôle online appelée Game Neverending (2002). Ses utilisateurs se déplaçaient sur une carte numérique, interagissaient les uns avec les autres,  achetaient, vendaient et construisaient des objets… Le jeu disposait d’un outil de partage de photos qui se révéla être l’un de ses aspects les plus populaires. Repérant le potentiel, Ludicorp, qui l’exploitait, pivota à FlickR. La plateforme de partage de photos fut rachetée avec le succès qu’on lui connaît par Yahoo en 2005.Game neverending

(eh ouais, pas grand chose à voir avec Flickr hein ?!)

5.Instagram

Encore une plateforme de photos née d’un site communautaire… Aux origines d’Instagram on trouve Burbn, en 2009. A l’instar de Foursquare, la plateforme permettait de faire des recherches sur des lieux de sortie, préparer ses virées entre amis et de poster les photos de ces rendez-vous. Craignant que l’application ne souffre d’un manque de focus, ses créateurs décidèrent de se concentrer sur ses fonctionnalités remportant le plus de succès : le partage de photos et les commentaires. Après une étape intermédiaire (Scotch), Instagram naquit en 2010. 

Burbn

6.Netflix

Vous l’ignorez peut-être, mais Netflix existe depuis longtemps, fort longtemps. Du genre : depuis le web 1.0. A l’époque où on ne regardait pas encore les vidéos en ligne, à l’époque où le samedi soir, on allait à la boutique DVD pour louer un film (et rien n’était pire que de revenir bredouille, inspiré par rien). Au démarrage, Netflix proposait de vous éviter cette sortie, justement, en commandant des DVDs que vous receviez pas la poste. Ils ont même eu un vrai petit succès avec ce business ! Netflix-DVD-550x412.jpg
Puis, la plateforme évolua vers le téléchargement de films avant d’en venir au streaming… et à la production. Pas mal comme remise en cause perpétuelle, non ?

Et voilà pour quelques origines de business florissants de nos jours. Si vous voulez en lire d’autres, vous pouvez faire un tour parmi ces par exemple ces articles trouvés sur la toile :
Forbes, 14 business pivots https://www.forbes.com/sites/jasonnazar/2013/10/08/14-famous-business-pivots/
Medium, The top 10 business pivots of all time https://medium.com/@SteveGlaveski/an-staaethe-top-10-company-pivots-of-all-time-adfd049c99c0

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. carollop dit :

    Hello Magali,
    Drôle de voir ces évolutions ! Merci bien !
    Dans la même lignée, il y a cette série que j’adore, Halt & Catch Fire, qui raconte sans glamour superflu les débuts de la micro informatique, de l’industrialisation du jeu vidéo, et des prémices d’internet !
    A+
    Caro

    1. mheberard dit :

      Merci pour le nom de série, de nouvelles bonnes soirées en perspective !

Un commentaire ? C'est à vous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s