Ce que j’ai appris en un an de blogging

Il y a un an jour pour jour je postais mon premier article en me demandant de quelle matière serait fait le second. J’ai pas mal cheminé depuis. Alors je me suis dit que tout ça méritait bien un post et j’en ai tiré mes premières 10 leçons.

Leçon #1. Si tu as envie de le faire, juste fais le
La première fois que dans un atelier Linkedin on m’a suggéré de créer un blog, j’ai trouvé ça fou. D’abord je n’avais rien à dire (pensais-je), ensuite il y avait déjà tant de choses qui existaient : que pouvait-je apporter de neuf, qui viendrait me lire ?!
Sauf qu’à force de faire de la veille et de tweeter je me suis rendue compte que j’avais envie de m’exprimer en plus de 140 caractères. Un an plus tard ça donne 79 articles et 1000 à 3000 visites mensuelles selon les mois. 

Leçon #2. Plus tu écris, plus tu écris
Je l’ai confié en intro : une fois mon premier article posté, je n’avais pas la moindre idée de ce que je raconterais pour le suivant. Foin de calendrier édito, en bon cordonnier je ne m’étais appliqué aucun des conseils qui valent si bien pour les autres et je n’avais pas la moindre idée de ce que serait mon 2nd sujet ! Certes, je me suis cherchée un peu au début (d’ailleurs je ne suis pas sûre que ce soit terminé) mais ai rapidement constaté que petit à petit tout devenait source d’inspiration – un article lu, une rencontre, une anecdote ou une réunion. Une fois les vannes ouvertes l’inspiration trouve son chemin.

Leçon #3. Tenir un blog en bossant à temps plein, c’est chaud
C’est même chaud les marrons, ai-je envie d’ajouter.
Aux débuts de Couscous Royal je disposais de suffisamment de temps libre pour produire 2-3 articles par semaine, chez moi ou chez Siècle Digital. Maintenant que je suis occupée à temps plein, je mesure tout le challenge. Et comprends mieux pourquoi la plupart des blogs qui tiennent dans la durée sont des blogs collaboratifs ou bien ceux de consultants qui – du moins je leur souhaite – ont appris à préserver du temps dans leur agenda pour leur blog (vous l’aurez compris : pas moi).

Leçon #4. Définir sa ligne éditoriale c’est nécessaire. Définir sa politique éditoriale aussi.
Parfois je me demande ce qui vous intéresse le plus dans ce que j’écris ? La partie pub ou la partie digitale ? Au fond j’ai ma petite idée mais je n’ai pas vraiment envie de faire de choix alors… à bas ce que la data voudrait me dire, je la range dans le placard du cordonnier pré-cité et me dis que je la sortirai bien un jour, mais pas tout de suite.
En revanche, je n’avais pas anticipé que je me poserais la question de la politique que j’allais mener : la quête du clic ou celle du contenu ? Cela paraît peut-être prétentieux, mais il apparait vite au blogger néophyte que le shareable-content n’est pas forcément celui où il aura mis le plus d’énergie ou de réflexion. Ce qui est vraiment ingrat ! On repère les articles que les gens partagent aisément (sans forcément les avoir lus) et on doit décider si on mange de ce pain là et en quelle quantité… Adapter ses publications à ses lecteurs ou publier en cherchant son lectorat ? Pas si simple.

Leçon #5. Tenir un blog ouvre des portes
Le nombre de portes qu’être blogger ouvre, pour peu qu’on se donne la peine d’y frapper, c’est quand même la très belle surprise. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai assisté à des événements digitaux (intéressants et payants) en demandant une accréditation presse, tout simplement. Une ou deux fois peut-être ai-je été snobée, mais dans l’ensemble j’ai toujours été bien reçue. J’ai même été bloggeuse officielle au réputé salon LeWeb, dont j’avoue avoir tiré une certaine fierté.
Tenir un blog, c’est aussi une manière de rencontrer des gens, de creuser la manière dont ils font leur métier, de nouer ou renouer des liens. J’ai pris grand plaisir à parler stratégie social media avec Julie ou à évoquer l’aventure du web social chez Bouygues Télécom avec Tanguy… En revanche ami blogger, avant de pondre tes 1500 mots, assure toi que ton interlocuteur a bien le feu vert de son département RP. C’est plus compliqué que je ne l’anticipais et à plusieurs reprises ai-je déchanté sur des papiers qui ne se feraient pas.

Leçon #6. Rares sont les RP qui font bien leur boulot
C’est dur à imaginer tant qu’on ne le vit pas, mais faire partie d’un fichier presse c’est recevoir quotidiennement 10 à 20 CP (et encore, je ne suis que dans 2-3 fichiers…), souvent en double (ça m’apprendra à parler communication et digital) et dont malheureusement seuls 1 à 2 par semaine ont potentiellement de l’intérêt par rapport à sa ligne éditoriale. Sans compter ceux qui envoient à plusieurs reprises et jours d’intervalle le même communiqué… Quand je reçois 3 ou 4 fois un papier m’informant du rachat de telle société SAAS par telle société SAAS, je me dis que vraiment les attachés de presse ne font pas leur boulot car c’est quand même TRES loin des sujets que je traite.
Du coup par ricochet, les petits gestes tous simples qui montrent un minimum de personnalisation me touchent d’autant plus : un mail s’adressant à moi par mon prénom (le B.A.BA du CRM quoi…), une invitation à une conférence pertinente, un commentaire sur mes articles… I’m simply human.

Leçon #7. Rares sont les RP qui font bien leur boulot (bis)
Une fois. Une unique fois un communiqué de presse m’a-t-il VRAIMENT donné envie d’écrire un article. Il s’agissait de Décathlon et d’un dossier sur la relation client. Le communiqué était tellement bien construit que j’en ai félicité les auteurs et que je l’ai mis de côté en me disant que j’écrirais dessus un jour. Ce que j’ai fait 2 mois plus tard. Une fois en 12 mois c’est pas beaucoup beaucoup, quand on y pense.
Allez, j’exagère un peu : il est vrai qu’il m’arrive régulièrement de réagir à un CP de lancement d’une nouvelle campagne de communication. En mode « actu ». Disons que sur les 79 articles de mon blog, une dizaine est probablement consécutive à la réception d’un communiqué de presse. Ca reste peu comparé aux volumes reçus. Et c’est au passage bien loin du cliché des bloggers qui se contentent de copier-coller des communiqués de presse au mot près, expédiant cela en 20 mn sans état d’âme…

Leçon #8. La loi du trafic prévaut fatalement
Chacun a ses raisons pour créer son blog. Pour moi l’enjeu principal était d’avoir un lIeu d’expression, non pas de convertir des visites en chiffre d’affaires. Mais qu’importe l’objectif une fois qu’on a écrit on veut que ce soit lu. Et ça ne vient pas tout seul (aïe). Dur dur au début quand on culmine à 10 visites par jour.
Je promeuts peu mon blog, et essentiellement sur Twitter. Je sais que je devrais le pousser plus sur Linkedin et le promouvoir sur Facebook, mais notamment sur ce dernier n’arrive pas à m’y résoudre. Toutefois depuis que j’ai mis en place un outil de publication automatique sur Twitter, light puisqu’il s’agit max d’une publication automatisée toutes les 24H, mon trafic a augmenté.
(Pour les curieux, j’ai recours à Socially Map)

Leçon #9. La persévérance paie
Quand on blogge, l’enjeu c’est de durer.
Et on l’a vu, avec un boulot à plein temps (et une vie privée toussa toussa) c’est chaud les bananes (y’avait plus de marrons). Pourtant en publiant à un rythme régulier, je suis parvenue à me hisser de la 365è place à la 85ème place du classement des blogs marketing  de Teads (pourvu que ça dure!).
Et entrer dans le top 100 Teads, ça déclenche plus d’invitations presse (encore elles), cette fois ci mieux ciblées. Et si c’est mieux ciblé, ben du coup c’est intéressant. Un cercle vertueux serait-il en train de se créer ? En tous cas ça donne envie de s’accrocher.

Leçon #10. Blogger c’est s’exposer
Alors oui évidemment blogger c’est s’exposer à la critique et aux attaques. Lorsqu’on signe avec son « vrai » nom, cela oblige aussi à peser ses propos. Sur internet, tout reste.
Si je n’ai pas jusqu’ici subi les foudres d’un troll ou d’un mécontent virulent, je me dis que forcément cela m’arrivera et j’avoue ne pas en être pressée. Mais le jeu en vaut je le pense sincèrement la chandelle (vous me le rappellerez quand je me serai pris mon premier « quel tissu de conneries cet article » ?).

Et voilà. Mon tout premier bilan. Vivement celui de l’an prochain. J’espère avoir apporté quelques éléments qui vous auront informés ou divertis. Commentez. Complétez. Ou pas 😉

Advertisements

18 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. A reblogué ceci sur fabiennebillatet a ajouté:
    Bravo Magali, tu as tout vu, tout -extrêmement bien- dit!!
    Alors je partage !

  2. mheberard dit :

    Merci Fabienne. Tout dit je ne crois pas, loin de là… mais merci beaucoup du compliment et du partage 😉

  3. Rosalie dit :

    Merci twitter qui m’a fait découvrir cet article… au titre qui m’a donné envie d’en savoir plus… et qui me fais douter de mon agence RP…. Bien aimé l’allusion à une connaissance commune : Tanguy.
    Je m’en vais partager ces conseils avec qq bloggeurs de mon entourage à défaut de trouver le temps de me les appliquer…
    Au plaisir de vous lire dans un an, après 2 ans de blogging 😉

  4. mheberard dit :

    Merci beaucoup Rosalie pour ces commentaires flatteurs qui me vont droit au coeur.

  5. LudoSLN dit :

    Bon blogiversaire Magali ! Ton blog est top, j’espère que cette année n’est que le début d’une longue série 🙂

  6. Gilles dit :

    ça donne envie de bloguer. Le tout est de trouver la ligne éditoriale. Je cherche….

  7. laethitiacaldana dit :

    Félicitations et merci pour ce partage Magali. Belle découverte grâce à Twitter, ton blog me donne l’envie (et le courage) de lancer le mien. Bonne continuation!

  8. Merci pour ce beau retour d’expérience Magali 🙂

    Tenter l’aventure du blog c’est passer par des montagnes-russes émotionnelles.
    De l’excitation d’un article qui fonctionne, au découragement devant l’obligation de garder le rythme… cela ne laisse jamais indifférent !

    J’espère que tu vas continuer ton blog encore longtemps ^^

  9. mheberard dit :

    J’aurais pu rajouter : Leçon#11 : les retours d’expérience sont toujours appréciés.
    C’est vrai qu’il n’y en a pas tant que ça, les chiffres restent secrets, et le blogger néophyte se demande souvent comment ça marche pour les autres…
    Merci en tous cas aux confirmés pour leurs encouragements, et Laetitia et Gilles : on a hâte de lire votre blog…

  10. christod dit :

    Belle sensibilité pour décrire avec humour ce retour d’expériences et tes sensations ! Bravo et merci Magali de ce partage …Tu donnes l’envie de se lancer dans ce monde de blogs !

  11. Belle première année!…. Commencer c’est déjà formidable, continuer c’est plus facile, progresser c’est l’exercice, durer c’est le but. Le talent, l’énergie, l’humour, l’exigence, tout est réuni. Bravo

    1. mheberard dit :

      Merci beaucoup Denis. Quel beau commentaire, je crois que je vais l’encadrer.

  12. Bien vu, et effectivement c’est addictif le blogging. Etant aussi attachée de presse j’ai un énorme respect pour ceux qui arrivent à avoir un rythme de publication soutenu et régulier, c’est un putain de boulot, je sais que cela prend des heures de sommeil, de sortie… il m’arrive d’être plutot désagréable avec des collègues RP qui me demandent des listes de blogs car je pense que c’est à chacun de se constituer son réseau, de bien lire chaque blog, comprendre la ligne editoriale et la politique editoriale comme tu l’expliques bien dans ton billet. Donc oui pour s’échanger des noms de blogueurs mais lecture perso obligatoire des billets avec en tête l’adéquation entre le projet qu’à un client et les envies qu’a le bloggueur. Et surtout pas faire perdre de temps aux gens, dire des le début ce qu’on veut leur proposer, écouter si ils sont confortables avec ça. Voilou, transparence, franchise et assumer sa bisounours attitude si on tombe sur quelqu’un de mal luné. 😁

    1. mheberard dit :

      Ouh la la, mais on dirait que tu ne rentres pas dans la catégorie des attaché(e)s de presse que je critique. Magnifique. Et pas surprenant vu la qualité de ton blog 🙂

Un commentaire ? C'est à vous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s